Entre publicités mensongères, harcèlement au téléphone et méconnaissance généralisée du sujet, le consommateur en perd son latin. Quels sont les avantages d’investir dans une installation photovoltaïque ?

Si je décide d’aller dans le solaire, il existe en France 3 possibilités d’installation photovoltaïque :

La vente totale

Premier type d’installation disponible et très avantageux dans les années 2000 car on vend directement le courant sur le réseau avec un tarif de rachat de plus de 60 cts le kWh sur 20 ans et un crédit d’impôt. Beaucoup de gens se sont engouffrés dans cet investissement alléchant avec les conséquences qui s’en sont suivies (nombreuses installations non terminées, non raccordées et fuites).

Aujourd’hui la vente totale peut être avantageuse pour de grosses installations (36 à 100 kWc) avec des retours sur investissement à partir de 10 ans et un rapport proche voir supérieur à la location immobilière.

Cependant, pour ces grandes surfaces, dans le cas de gros consommateurs d’énergie électrique, il est préférable de passer en autoconsommation.

Je produis de l’énergie que je vends en totalité à EDF. Je crée un revenu qui finance l’installation en quelques années.

L’autoconsommation

Afin de réduire sa facture d’énergie, la valorisation du surplus est figée sur 20 ans au tarif de 10 cts/kWh en dessous d’une puissance de 9 kWc et 6 cts au-dessus, pour les installations inférieures à 9 kWc. Il n’ y a pas de surcoûts de raccordement, cependant un compteur Linky est obligatoire. Il est posé gratuitement si le demandeur n’est pas déjà équipé.
Des batteries peuvent être installées sur ce genre d’installations afin d’augmenter le taux d’autoconsommation.
Une prime à l’autoconsommation est distribuée sur les 5 premières années en cas de contrat de 20 ans de vente de surplus avec « EDF OA SOLAIRE ». Ce contrat est idéal pour les particuliers.

Les conditions pour pouvoir bénéficier du rachat de surplus et de la prime sont :
• l’intégration simplifiée au bâtiment,
• les modules photovoltaïques doivent être parallèles aux éléments de construction (toiture et façades) ou éléments de construction ayant une fonction (brise-soleil, garde-corps, ombrière de parking…),
• les installations au sol ne rentrent pas dans ces conditions,
• la législation française impose que les onduleurs connectés aux réseaux soient à la norme DIN VDE 0126 imposant la coupure de l’installation lors de coupures de réseau.Toutefois l’installation d’onduleurs hybrides conformes à cette norme est possible pour prendre le relais lors de coupure.

Maison

Je produis de l’énergie que je consomme en instantané et revends le surplus. J’économise jusqu’à 80% et je suis partiellement autonome.

L’installation autonome site isolé

Image de travaux pour installations de panneaux solaires
Image de réseaux életriques
Image installations de panneaux solaires

Idéal pour les sites compliqués à raccorder (refuges, chalets, bateaux, camping-cars…) et de petite consommation, l’installation autonome est souvent accompagnée d’un groupe électrogène pour pallier au manque de soleil. Aujourd’hui l’installation autonome est également possible dans le cadre résidentiel, mais elle est souvent beaucoup plus puissante (entre 13 et 20 kWc pour un foyer avec des consommations raisonnables en hiver).

Ce type d’installation peut avoir un intérêt pour certains foyers mais reste beaucoup plus onéreuse et complexe qu’une installation « d’autoconsommation classique ».

Je produis de l’énergie que j’autoconsomme en totalité ou presque. Économie, autonomie.

Le recyclage des panneaux atteint un pourcentage supérieur à 97% chez certains fabricants solaires.

Publicité Toit'isol-éco